Massage doux et lent dont le rythme progressif rappelle le mouvement des vagues, le drainage lymphatique agit directement sur le système nerveux autonome.

Les raisons d’apprécier ce soin sont nombreuses et vont de la détente qu’il procure à l’importance de ses bienfaits désintoxicants, sans oublier son effet bénéfique contre les problèmes d’oedème, d’inflammation et de cellulite.

Cette technique spécialisée est très précise, elle ne doit être appliquée que par des techniciens ayant reçu une formation adéquate. De plus en plus en vogue, le DLM nous vient d’Europe où massothérapeutes, physiothérapeutes et médecins l’utilisent depuis des années.

ORIGINE

La méthode de drainage lymphatique manuel (DLM) a vu le jour en 1932, date à laquelle le Dr Emil Vodder s’initie au fonctionnement du système lymphatique et découvre les bienfaits de légères pressions manuelles sur les chaines ganglionnaires.

DE QUOI S'AGIT-IL?

Le drainage lymphatique est indiqué pour réduire l’œdème car il stimule le flot lymphatique. Afin de ne pas écraser les vaisseaux lymphatiques superficiels, cette technique est effectuée lentement et en douceur sur la peau. De plus, les manœuvres sont réalisées dans les directions optimisant la circulation lymphatique. Dans certains cas spécifiques, les manœuvres peuvent être plus profondes (par exemple sur de la fibrose ou une cicatrice). Le plan de traitement est établi en fonction de la sévérité de la pathologie, de l’obtention d’une diminution de l’œdème et/ou d’une amélioration des symptômes. Il faut de 1 à 5 traitement(s) par semaine, étalé(s) sur une ou plusieurs semaines, afin d’obtenir des résultats.

LE SYSTÈME LYMPHATIQUE C'EST QUOI ?

La lymphe, est un liquide clair ou blanchâtre qui circule dans le système lymphatique. Elle contient de l’eau, des protéines, des débris cellulaires, des substances étrangères et des lipides alimentaires. Le système lymphatique transporte l’excès d’eau, les protéines et les déchets du tissu conjonctif jusqu’à revenir à la circulation sanguine.

Durant ce transport, la lymphe doit passer par les ganglions afin d’être nettoyée, filtrée et concentrée avant de retourner à la circulation sanguine. La circulation de la lymphe n’est pas activée par une pompe, mais par les contractions musculaires de nos activités physiques quotidiennes.

Les mouvements faits par le praticien reproduisent cet effet et accélèrent la circulation lymphatique.

CHAMPS D'APPLICATION

Troubles intestinaux

En permettant à l’intestin de produire d’avantage de mucus, le drainage l’aide à mieux fonctionner, entraînant une meilleure élimination et une évacuation des gaz intestinaux.

Insomnie, anxiété, stress

En libérant la tension et la fatigue accumulée le drainage aide à retrouver un bon sommeil.

Maux de tête, migraines, céphalées

Assure une meilleure oxygénation; Favorise le drainage et l’élimination des toxines.

Jeunesse

Si tout massage profite au corps, le drainage, en agissant directement sur la peau et sur le tissus conjonctif redonne à la peau son élasticité et, par conséquent, son air de jeunesse.

Problèmes chroniques de l’orl
(sinusite, rhinite, laringite, otites)

Un bon drainage aide à libérer les sinus congestionnés. Il influe également sur l’ouïe et sur l’odorat.

Maux de jambes et oedème

Certaines personnes n’auraient pas suffisament de vaisseaux lymphatiques au niveau des jambes, ce qui entraîne à la longue des douleurs et de l’oedème. Le drainage soulage les maux de jambes, particulièrement ceux dus à l’oedème statique.

Problèmes articulaires de l’épaule, de la hanche

Un drainage spécifique peut être entrepris sur la zone affectée nécessitant quelques séances rapprochées.

Traitement pré et post-opératoire / post-traumatique

Blessures récentes non infectieuse

(Genou, hanche, entorse, foulure, fracture, ecchymose)

Toute personne qui se blesse devrait recevoir un drainage lymphatique le plus rapidement possible : il peut ainsi y avoir une surcharge au niveau du système lymphatique, car la blessure brime le flot lymphatique. La capacité de transport du système lymphatique peut être réduite et il en résulte un œdème.

Le DLM empêche la stagnation et la formation de tissus fibreux qui chassent les agents entravant le bon fonctionnement.

AUTRES CONDITIONS

Dans un champ d’intervention plus large, le DLM peut être utilisé dans le traitement de différentes conditions incluant :

Dans un champ d’intervention plus large, le DLM peut être utilisé dans le traitement de différentes conditions incluant :

  • L’insuffisance veineuse
  • Conditions dermatologiques (brûlures, cicatrices)
  • Chirurgie, traumatisme

Les vaisseaux lymphatiques et/ou les ganglions peuvent être endommagés suite à un traumatisme, une chirurgie oncologique, esthétique ou orthopédique. Le drainage lymphatique prépare et assainit le terrain avant ou après une intervention.

Le lymphoedème

(une prescription médicale vous sera demandée)

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une affection chronique caractérisée par  un œdème (enflure) riche en protéine,  qui est le résultat d’une déficience du  système lymphatique à drainer la lymphe (un liquide riche en protéines) des tissus.

Il affecte fréquemment les membres mais il peut aussi atteindre d’autres parties du corps.

Un lymphoedème peut apparaître par exemple, suite aux traitements du cancer du sein, de la chimiothérapie ou de la radiothérapie avec une enflure du bras et/ou d’une zone environnante.

Les premiers signes d’un lymphoedème sont :

  • Enflure soudaine ou graduelle;
  • Sensation de lourdeur et /ou souplesse réduite;
  • Peau dure, tendue, qui marque facilement sous pression;
  • Douleur aiguë ou lancinante;
  • Oedème plus prononcé quand il fait chaud, humide ou à l’effort;
  • Infection de la zone affectée.

Quoi faire afin de prévenir ou de traiter un lymphoedème?

La clé est une prise en charge immédiate par un  professionnel formé dans la gestion du lymphoedème, la THÉRAPIE DE DÉCONGESTION COMPLÈTE (TDC).

Cette approche est considérée comme étant le traitement le plus efficace disponible à ce jour. Les études cliniques semblent confirmer que la prise en charge suite à la chirurgie ou la radiothérapie pourrait diminuer le risque de développer un lymphoedème.

Ces traitements permettent de réduire l’enflure du bras et de diminuer les complications possibles d’un lymphoedème (infections, inconfort etc…).

Le thérapeute, procédera à l’évaluation des facteurs de risques (infections, type de chirurgie) et des mesures de votre bras  pour établir un plan de traitement optimal.

  • Le traitement est administré sur une base intensive afin de réduire au maximum le volume de l’œdème et comprend aussi un programme à long terme permettant de garder le volume réduit et la fonctionnalité du membre.
  • Le traitement allie le drainage lymphatique manuel (DLM), les bandages compressifs multicouches, les exercices décongestifs et les soins de la peau. Le taux de réussite de réduction du lymphoedème peut atteindre de 50 % à 80 % selon la réaction du corps au traitement.
  • Suite au traitement, un vêtement de compression fait sur mesure devra être porté de jour afin de maintenir l’enflure à un niveau minimal.

D’AUTRES SITES IMPORTANT À CONSULTER :
http://www.infolympho.ca/fr/basics.htm
http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2007102949
http://www.drainage-lymphatique-vodder.com/effets-du-drainage-lymphatique-manuel

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à communiquer avec Stéphanie Gaudreau.